Le Rwanda donne le feu vert à l’exploration du pétrole dans le lac Kivu

0

Le gouvernement rwandais a autorisé Ngali Mining, la filiale locale de la société d’investissements Ngali Holdings, à poursuivre l’exploration pétrolière dans le lac Kivu. Il s’est basé à cet effet sur les résultats fournis par les campagnes d’exploration précédentes selon lesquels le lac contiendrait un gisement impressionnant d’hydrocarbures.

Cette autorisation survient après l’échec des négociations avec les compagnies internationales d’exploration. Le gouvernement rwandais n’était pas satisfait des cahiers des charges proposés par celles-ci.La date de démarrage des travaux d’exploration n’a pas encore été annoncée mais des sources concordantes nous ont confié que les deux parties tiennent actuellement des négociations à ce sujet.

Le lac Kivu s’étend sur une superficie de 2 700 km² à travers la RDC et le Rwanda. Il contiendrait 55 milliards m³ de méthane, 250 milliards m³ de dioxyde de carbone, 5 milliards de m³ d’azote et une variété de traces d’autres gaz, selon Electrical Engineering World.

Le 19 novembre 2015, les deux pays ont signé un accord bilatéral sur la sécurité liée à l’exploitation d’environ 60 km³ de gaz de méthane dissout et 300 km³ de dioxyde de carbone. Le gaz méthane en saturation dans le lac représente, en effet, un danger pour l’environnement et pour l’homme.

Des projets visant à l’extraire et à s’en servir pour produire de l’électricité sont en phase de mise en œuvre dans les deux pays.

Olivier de Souza

Leave a Reply