Rwanda : le pays le plus connecté d’Afrique

0
© afriqueitnews.com

Vanu Rwanda, filiale de la compagnie américaine de téléphonie mobile Vanu Inc. USA, prévoit d’implanter 376 antennes-relais de téléphonie mobile d’ici la fin de l’année; elles couvriront environ un million de personnes dans les régions rurales, zones qui jusqu’à présent n’avaient jamais été connectées.

Aujourd’hui Vanu Rwanda ne compte que 10 antennes relais, mais grâce à ce projet, les Rwandais vivant dans les localités éloignées pourront bénéficier d’une connectivité d’aussi bonne qualité que les personnes habitant dans des villes développées. Le Rwanda sera alors le pays le plus connecté d’Afrique.

Afin de concrétiser ce projet, Vanu a obtenu une licence auprès de l’autorité rwandaise de régulation des services d’utilité publique afin de pouvoir utiliser le spectre des radiofréquences et fournir aux opérateurs mobiles un service très performant visant à atteindre les consommateurs les plus éloignés.

Airtel Rwanda est le premier opérateur à utiliser ce service de Vanu.

Moses Abindabizemu, le directeur marketing d’Airtel Rwanda a déclaré : «Airtel s’engage à atteindre les populations rurales. Vanu nous a fourni une solution qui nous convient, car elle nous permet d’étendre notre couverture réseau, de gagner des parts de marché et de générer des revenus supplémentaires sans exigences de fonds propres».

Connecter le Rwanda, puis l’Afrique à l’économie mondiale

 Dr Vanu Bose, PDG de Vani Inc. a rajouté : «notre collaboration avec Airtel est encourageante, car elle nous permet de rendre les technologies des télécommunications disponibles grâce à des moyens innovants qui auront un impact important sur le futur du Rwanda ainsi que sur le rôle du pays dans l’économie mondiale actuelle, axée sur l’information. Notre service est ouvert aux autres fournisseurs au Rwanda qui partagent la même volonté de couvrir les zones rurales».

Après le Rwanda, Vanu compte étendre ce projet à d’autres pays du continent. Dr Bose a d’ailleurs expliqué : «Bien que nous atteindrons bientôt un million d’utilisateurs au Rwanda, nous tenons à reproduire ce que nous avons fait au Rwanda dans d’autres pays afin de couvrir les 3 milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à cette connectivité mobile que nombreux d’entre nous considèrent comme normale».

Leave a Reply